La Charte de Lomé : Les textes peuvent être soumis à l’adoption et la signature des chef d’Etat

charte

Dans le Hall VIP du Radisson Blu 2 Février de Lomé, le comité des représentants permanents (Corep) vient de clôturer les activités du jour. Selon les confidences de son excellence M. Chérif Mahamat Zene, le comité est arrivé à un consensus sur les textes de la charte.

En effet, c’est au niveau du Corep que résident les blocages au cours des réunions de l’Union Africaine. « Généralement, au cours des réunions de l’Union Africaine, le processus s’enclenche au niveau du comité des représentants permanents et quand il y a consensus à ce niveau, la suite devient plus facile », nous a confié tout à l’heure l’ambassadeur Chérif Mahamat.

Ainsi, les représentants permanents au cours des débats, ont relevé que certains aspects comme les infrastructures, le commerce et le développement économique ne sont pas du tout ou sont moins pris en compte dans les textes de la charte.

Restez informé !
Inscrivez-vous à notre newsletter

S'inscrire
Vos informations ne seront pas partagées